Le must du marketing de contenu : la méthode captivante

4 étapes pour captiver
4 étapes pour vendre plus

la methode captivante en 4 étapes

A qui s’adresse cette méthode exclusive de marketing de contenu

A ceux qui doivent soutenir leurs commerciaux.

patrick chef d'entreprise client Institut du contenu
Patrick fait 5 M€ de CA en vendant ses produits à d’autres industriels. Il a toujours aidé ses commerciaux avec des plaquettes, des logiciels… Pour maintenir la relation avec leurs clients, ils ont désormais besoin de webmarketing. Ils le disent comme cela, sans trop pouvoir dire à quels outils concrets cela correspond. Après avoir lu la page du blog “Faire un blog = recruter 10 vendeurs !”, Patrick a immédiatement demandé à l’Institut qu’on le rappelle.

A ceux qui vont bientôt lancer un nouveau produit.
 

Michèle cliente de l'Institut du contenu
Michèle a l’habitude des lancements. Elle sait qu’il faut à chaque fois créer l’événement. Mais elle sait aussi que la principale difficulté dans un lancement, c’est de créer l’événement auprès des véritables futurs acheteurs, et pas uniquement auprès des relais d’opinion dont l’influence est de plus en plus courte dans le temps, à cause de l’emballement des médias.
Elle sait que seul, un marketing de contenu efficace peut correctement préparer le terrain. Mettre les clients en attente et préparer un compte à rebours à l’efficacité décuplée.
Elle a eu l’excellente idée de s’y mettre à l’avance, très en amont.
En fait, elle s’y est prise dès que l’idée a germé, bien avant que les prototypes soient prêts et que les études de marché aient validé le projet. Elle s’y est mise, donc, bien avant de prendre la décision de lancer le produit. 

Son calcul a été très judicieux : lancer un blog concernant le problème des prospects auquel le futur produit allait répondre ne serait jamais du temps perdu. Au pire (on ne lance pas), les informations et les commentaires laissés par les visiteurs du blog auraient servi à l’étude de marché. Au mieux (on lance), on aurait déjà, au jour du lancement, accumulé des centaines d’adresses de prospects “chauds bouillants”, comme dit Michèle, pour en faire des “premiers clients hyper-privilégiés” et amorcer un excellent buzz.


A ceux qui ont compris qu’ils ne peuvent pas tout faire en interne

Patrice qu'il n'a pas toutes les compétences web en interne
Patrice croit dur comme fer au webmarketing et à internet. La preuve en est sa boutique en ligne qui “cartonne” et qu’il a développée en recrutant en interne un excellent webmaster et en confiant dans un premier temps la responsabilité de la boutique en ligne à une assistante commerciale.
Mais il se rend compte aussi que maintenir une efficacité en ligne constante, et surtout faire mieux, exige de nouvelles compétences, notamment en matière de production de contenu. Les derniers changements de l’algorithme de Google (Penguin) l’ont convaincu : il a décidé de rendre les contenus de son site et de sa boutique beaucoup plus puissants, de mettre son “public en premier”, comme c’est écrit dans cet article du blog de l’Institut du contenu.  Après avoir lu cet article, il a immédiatement demandé à l’Institut qu’on le rappelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.