Webmarketer de contenu : un mouton à au moins 5 pattes

Le webmarketer de contenu : un mouton à au moins 5 pattes

Bonjour, je suis votre webmarketer de contenu

Oui, j’ai un peu plus de pattes que d’habitude, c’est ce qui me rend rare et cher. Mais avouez que pour transformer votre marketing en marketing vraiment efficace, il faut pas mal de talents et de compétences qui, parfois, peuvent s’avérer contradictoires.
Qui sait concilier aussi bien que moi talent “littéraire” (pour écrire des contenus passionnants) et amour des mathématiques (pour analyser les données et savoir où l’on en est de ses objectifs) ?
Ou bien associer une posture  d’écoute et d’attention aux autres à l’art des relations publiques ?
Voyez le genre de problème qui se pose désormais à ceux qui cherchent à me recruter… Est-il possible de trouver toutes ces compétences, talents, savoir-faire et savoir-être de webmarketer dans une seule et même personne ?

Regardez la présentation ci-dessous et faites-vous une idée pour la réponse.
Elle résume toutes les compétences requises par un webmarketer dans une présentation en images. Cliquez sur le bouton start prezi, il y a un petit délai lié au téléchargement et naviguez ensuite dans prezi, grâce à votre souris directement dans la présentation ou bien en cliquant sur les flèches < et > sur le menu de la présentation.


Vous pouvez aussi y accéder directement en cliquant ici.

Votre webmarketer de contenu : il doit d’abord savoir compter

Le webmarketer de contenu : un mouton à au moins 5 pattes dont une est scientifiqueEh oui, votre webmarketer de contenu doit d’abord avoir un esprit scientifique.
C’est typiquement quelqu’un qui a fait “maths”. Il doit savoir compter.

Vous allez avoir besoin qu’il analyse des données, dans tous les sens. Qu’il construise ses indicateurs, qu’il sache mesurer, qu’il sache faire ce qui est décrit dans cet article sur la mesure des effets de votre content-marketing.
Votre webmarketer ne devra pas oublier les bases (Google analytics) et devra savoir aussi s’en éloigner pour construire un plan complet de mesure de l’efficacité de votre marketing de contenu, comme expliqué ici.  Ce ne doit pas être le genre qui mélange corrélation et causalité. Il doit savoir interpréter des résultats statistiques, se fixer des objectifs, mesurer, comprendre… et réajuster.

 

Votre webmarketer de contenu : il doit ensuite savoir écrire

Bien évidemment, s’il doit s’occuper de contenus, votre webmarketer doit savoir écrire. Le webmarketer de contenu : un mouton à au moins 5 pattes dont une est un talent d'écriture
Mais attention, ne vous ruez pas sur les écrivains maudits, ne faites pas tout de suite les sorties d’écoles qui préparent les bacs littéraires. Ce n’est pas de ce talent d’écriture-là dont vous avez besoin.

Vous avez besoin d’un talent d’écriture très particulier : orienté action et bourré d’informations. Il ne s’agit pas de journalisme, mais un peu quand même. Pas plus de rédaction publicitaire selon les méthodes d’Ogilvy, mais un peu quand même. Pas non plus de rédaction truffée de mots-clés pour le référencement naturel, mais un peu quand même. Un style nouveau, particulier qui ne court pas les rues : celui du copywriting.

 

Votre webmarketer de contenu :  il doit avoir en outre un esprit graphique

Le webmarketer de contenu : un mouton à au moins 5 pattes dont une est graphiqueCe ne sera pas forcément conciliable avec son côté scientifique et matheux, mais votre webmarketer de contenu doit impérativement avoir le sens du graphisme et de la mise en page.
Tel le taux de carbone 14 pour les fossiles ou les prénoms des destinataires pour le marketing direct,  la mise en page de votre site internet  en donne immédiatement la date de naissance.
Le webmarketer doit donc toujours avoir un coup d’avance et un regard permanent sur l’évolution des styles graphiques et des templates (maquettes) qui ont cours sur internet.
En outre, son sens du graphisme ne doit pas se limiter à l’esthétique. Votre webmarketer de contenu doit aussi savoir maîtriser ce qui relève de la technique en matière de graphisme (la vitesse de chargement des pages, la place des “calls to action” et le design responsive ).

 

Votre webmarketeur de contenu : il doit avoir également des talents de réalisateur

Le webmarketer de contenu : un mouton à au moins 5 pattes dont une est de savoir réaliser des vidéos
Réaliser des vidéos est désormais indispensable sur le web : la vidéo permet d’être plus clair, plus proche des clients et de voir ses sites mieux référencés.

Une expérience de la conception de scénarios et de la réalisation de films dans le CV de votre webmarketer sera donc un atout.
Votre matheux littéraire à l’esprit graphique devra donc s’être frotté à la réalisation de petits courts métrages ou de reportages, avoir mené des interviews et éventuellement organisé la production de tournages spécifiques.

Cette compétence-là vous sera extrêmement précieuse du point de vue budgétaire. Il n’y a rien qui explose plus rapidement que les budgets de production audio-visuelle, lorsqu’ils sont mal maîtrisés.

 

Votre webmarketer de contenu : il doit forcément s’y connaître en informatique

Le webmarketer de contenu : un mouton à au moins 5 pattes dont une est un talent de geekVotre webmarketer doit aussi s’être plongé dans le “cambouis” informatique et être en mesure de comprendre le code html (la base d’internet), les css (les feuilles de style ou maquettes), et pourquoi pas les langages de programmation un peu plus évolués  tels que php ou javascript, qui sont la base des langages les plus utilisés sur internet.

Cette compétence est importante.
Si pour le moindre problème, vous devez faire appel à des développeurs extérieurs, ce sera extrêmement coûteux : il y a toujours quantité de choses à faire pour un site, un blog ou des contenus en ligne qui doivent vivre et se renouveler en permanence.
Souvent ces compétences sont celles que l’on exige des webmasters. Mais toute la dimension “technique” ne peut reposer uniquement sur les épaules de vos seuls webmasters et développeurs. Ces derniers doivent plutôt se concentrer sur les évolutions de vos outils internet et les choses complexes.
Votre webmarketer, lui, même s’ils n’a pas directement accès au back-office de votre site, doit en connaître les arcanes et ne pas rester face à des pages de code comme une poule devant un couteau.

 

Votre webmarketeur de contenu : il doit surtout être, à la base… un marketeur !

Le webmarketer de contenu : un mouton à au moins 5 pattes qui est d'abord un marketeur
Votre webmarketer doit tout d’abord être… un homme ou une femme de marketing.
Cette évidence mérite d’être rappelée.
Elle signifie en effet qu’il ou elle doit être d’abord à l’écoute des attentes et des demandes des clients potentiels ou actuels.
Puisque son job, c’est “les contenus”,  votre webmarketer les conçoit précisément en adoptant cette posture d’écoute. Ainsi, il ne tombe pas dans le piège classique de la publicité : il a cessé d’écrire à la première personne. Il ne dit plus “je” ou “nous”, ce qui n’est utile que s’il y a une grosse pression d’achat d’espace publicitaire derrière.
Il rédige des sites et des blogs, oui, mais pas à la première personne, comme nous le conseillons dans cet article;  il préfère dire “vous” à “nous”, c’est plus efficace.
Il n’oublie jamais que l’enjeu sur internet est de retenir l’attention des visiteurs et de les transformer en prospects.

Votre webmarketer de contenu : il doit savoir maîtriser le SEO.

Le webmarketer de contenu : un mouton à au moins 5 pattes dont une consiste à maîtriser le SEOEnfin, bien sûr, le webmarketer de contenu doit savoir maîtriser  le référencement naturel (ou SEO).
Maîtriser le SEO, ce n’est pas disposer de la dernière astuce qui permet de “gruger” l’algorithme de Google pour monter dans ses classements (ranking) par des moyens purement techniques (achats de liens externes, présences “bidon” sur les forum, etc.).
Votre webmarketer doit suivre l’actualité des algorithmes de Google et autres moteurs de recherche.
Mais surtout, votre webmarketer doit s’attacher à intégrer l’intelligence de ces moteurs dans votre stratégie de contenu.

C’est en s’appuyant sur les progrès hyper-rapides de l’intelligence artificielle des moteurs de recherche que votre webmarketer réussira à mettre en cohérence le côté captivant des contenus pour vos prospects et vos clients et leur efficacité sur les moteurs de recherche.

De plus en plus, tout cela ira ensemble et votre webmarketer doit en être conscient.

 

 

Au final, votre webmarketer doit avoir vraiment beaucoup plus que … 5 pattes.
Une bonne raison de se demander si tout cela existe chez un seul homme ou si vous n’avez pas besoin plutôt de faire appel à plusieurs personnes et à une agence.